children of circle

14 juin 2008

Download day

Pour une planète plus propre...

Download_day

Posté par odin_du_7100 à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 avril 2008

Gordon, ce héros

Il est important, suite à la rapidité stressante de la vie actuelle, de pouvoir s'évader. De plus, il existe de grands personnages, tel Georges, qui en ont créés pour vous !

Je vous en propose ici un autre, accompagné de son aura propre, de ses éléments et ses caractéristiques.

Attention : activité chronophage

Aperture Science vs Black Mesa


Posté par odin_du_7100 à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 avril 2008

Dieu ne joue pas aux dés

A l'instar de la célérité de la lumière, perçue actuellement comme une constante inaccessible, le niveau de connaissance cumulatif par le genre pensif temporel et spatial est une limite infranchissable ; tel l'a voulu Dieu.

Mais, paradoxalement, une telle affirmation repose sur une physique qui s'échine à démontrer l'inexistence de Ce personnage. En effet, par un débordement douteux mais Ô combien productif, une théorie parmi d'autres a retenu mon attention.

Passons par un bref aperçu des rouages cosmiques. Celui-ci est régi par des lois - hypothétiquement quasi-vérifiable - dont la récente lecture a affirmé qu'il existe des constantes universelles, appelées "universelles". Certes, ce n'est, pour nous tous, pas un scoop. Je citerais deux catégories : les constantes fondamentales et les constantes de proportionnalité. Dans le premier cas, il s'agit des constantes scientifiques que vous avez déjà tous rencontrées (c, G, h). Dans le deuxième, on traite plutôt des liens numériques entre différentes grandeurs, voire constantes. Ainsi, le rapport de la masse de l'électron et de la masse du proton, le rapport entre la force électromagnétique et le force de gravitation... en font partie.

Il y a quelque chose de très intéressant dans tout ce fouillis conceptuel, c'est que, justement, ces constantes sont... constantes ! Autrement dit, leur valeur est fixe et, donc, précise (nous prendrons l'hypothèse que ces constantes ne varient pas - mais il est tout à fait fou ce type !). Pourquoi, alors, une telle variable (je m'amuse) est constante à telle ou telle valeur ? Ici intervient une conclusion qui découle simplement du bon sens physique.

L'univers n'est pas unique. Il est au contraire créé en de multiples endroits - le terme "endroit" ne fait ici plus référence au lieu géographique, si peu que l'on utilise le terme "géographique" à un univers entier. Pour vous aider à vous le représenter, imaginez une eau mousseuse à profusion. Agitez un peu cette soupe détergente et vous voyez sortir des bulles, parfois minuscules, de cette marre. Ainsi, chaque bulle pourrait être un univers différent, avec ses propres propriétés et ses propres constantes.

Seulement voilà ! Étant donné que ce sont celles-ci qui régissent le monde, les lois - et plus particulièrement au niveau atomique - sont différentes. Imaginez dès lors que les liens entre protons, électrons, atomes et donc molécules soient différents. Soient TROP différentes. Le jeu de la vie ne tient en effet qu'à un fil... Pour exemple, la constante de structure fine ne peut se permettre une variation de plus de 4% sans causer une modification atomique qui rendrait impossible la création de Carbone ; et comme tout le monde le sait, le carbone est l'essence même de la vie.

Augmentons le nombre d'univers - nous venons de voir que c'était tout à fait réaliste. La probabilité de voir des univers utilisant de tels paramètres hostiles à la vie s'accroît également.


EN CONCLUSION : Nous ne sommes qu'une solution d'un système statistique tout à fait banal. Nous ne sommes donc plus le fruit du hasard, et la question d'un Créateur ne se pose même plus. Et si nous ne pouvons observer que certaines choses - qui nous semblent donc de prime abord divinement (du Dieu) déterminées - c'est simplement que nous ne pourrions pas les observer dans un autre univers, étant donné que la vie y serait impossible. Il ne s'agit donc que d'une sélection naturelle extrême à très grande échelle.


Posté par odin_du_7100 à 22:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]

LaTex

Enfin voilà deux jeunes corps enlacés qui jouissent de leur jeunesse en fleur ; déjà ils pressentent les joies de la volupté et Vénus va ensemencer le champ de la jeune femme. Les amants se pressent avidement, mêlent leur salive et confondent leur souffle en entrechoquant leurs dents. Vains efforts, puisque aucun des deux ne peut rien détacher du corps de l'autre, non plus qu'y pénétrer et s'y fondre tout entier. Car tel est quelquefois le but de leur lutte, on le voit à la passion qu'ils mettent à serrer étroitement les liens de Vénus, quand tout l'être se pâme de volupté. Enfin quand le désir concentré dans les veines a fait irruption, un court moment d'apaisement succède à l'ardeur violente ; puis c'est un nouvel accès de rage, une nouvelle frénésie. Car savent-ils ce qu'ils désirent, ces insensés ? Ils ne peuvent trouver le remède capable de vaincre leur mal, ils souffrent d'une blessure secrète et inconnaissable.

Lucrèce De natural Rerum, Livre IV

Posté par odin_du_7100 à 19:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 mars 2008

Le luxe, ce héros

N'en avez-vous pas assez de vous balader dans ces rues fades, malodorantes et remplies de badauds écoeurant de pauvreté ? Il existe une recette permettant de vous soustraire à de telles immondices.

La richesse. Une des plus belle invention de l'homme moderne. Tout s'achète, tout peut se vendre. Un homme pauvre n'est pas un vrai homme ; il n'existe tout simplement pas.

Dans cette optique, je lance un message à mes compatriotes amoureux du pouvoir et du luxe - qu'ils l'assument ou non - en vue d'un exil volontaire et avidement espéré vers des lieux plus corrects à notre rang supérieur.


Posté par odin_du_7100 à 22:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]


09 mars 2008

Spirited away

Je suis une victime de mes émotions. Je n'ai plus de force au bout des doigts, mes paupières sont fatiguées et se couchent à présent. Elles s'endorment sur ce monde fini, trop étroit pour mes espérances et bien trop vaste pour en déterminer et comprendre les paramètres de base. Un peu de poésie, cela me manque beaucoup...

Posté par odin_du_7100 à 22:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 janvier 2008

LE SEUL TALENT QUI OUVRE LES PORTES DE LA NOTORIÉTÉ C'EST L'AMBITION.

Posté par odin_du_7100 à 00:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2008

De jour comme de nuit, l'oiseau fait son nid

Et c'est sur ces bonnes paroles que je voudrais vous conter une histoire. Non pas celle du père François comme les meilleures d'entre vous l'auront cru, mais une tout autre.
Son intérêt principal est qu'elle ne dispose ni de morale, ni de fin en général. Un autre conte sans fin, sans véritable intérêt comme beaucoup dans ma vie. Je parlais justement de chapitres ; pourquoi sont-ils les nôtres les moins aptes à l'être et à le devenir ? Voilà bien une noble question que le pourquoi... La mode est au comment cet hiver, chez tous les responsables scientifiques ainsi que les nains de sous catégorie - Je ne prétends pas faire ici de théorie, ni même de pratique ; je ne suis qu'une simple effervescence qui bouillonne de fétides apparitions dans ma tête.

Certains de mes camarades croient que la vie est une matière pouvant et devant être étudiée. Certains de mes camarades ne jouissent pas de ce malheur et se complaisent dans ce sombre pacifisme qu'est le matérialisme. Pourquoi pas ? La simplicité est une vertu capable de rendre heureux. Quand le sage montre la lune du doigt, le fou regarde le doigt parce qu'il a en idée de se le fourrer au fond de son cul pour plus de plaisir. J'aimerais être comme eux, vraiment, arrêter de me casser la tête dans cette quête de la vérité et du plaisir intellectuel. Pourquoi - encore lui - analyser en profondeur ces inventions spirituelles ? Toutes ces questions psycho-philosophiques ? Ces pseudo-vérités ? Personne, absolument personne ne peut démontrer transcendantalement que sa propre vérité est une exactitude universelle.

Dès lors la bonne question n'est ni pourquoi le faire pour les uns ni quoi faire pour les autres (et encore moins quel jour faire pour ceux qui n'auraient rien compris à mon monologue et qui n'ont pas bien lu l'affiche en entrée). Tout simplement il n'y a pas de question. Il n'y a que des réponses.
Allons alors à la pèche. Pour ceux qui n'auraient pas compris le sens de la vie, de l'univers, et de tout ce qui est, je me permet de vous dire que votre tête est pleine de question com-plè-te-ment inutiles. Ne cherchez pas de réponses. Et surtout, posez vous les bonnes questions. A éviter :

  • Les questions dont vous connaissez la réponse sans vous l'avouer
  • Les questions que vous venez de poser (également valable pour de plus longue durée)
  • Les questions dont VOUS êtes le héros
  • Qui me lit encore sans se dire que votre auteur n'est qu'un arrogant fossoyeur de rêves ?

Le plus important dans la vie, ce n'est pas de montrer que vous êtes intelligent, riche, tolérant, raciste, pleutre, courageux, vertébré, invertébré, vivant, sérieux, matérialiste, à la mode, curieux, cultivé, différent, terroriste, ou anti-terroriste, du métier que vous faite, ou que vous voulez faire, les études, arrogant, ni même heureux.

Maintenant, faites ce que vous voulez. Mais je n'ai que mépris pour ceux qui pensent que leur mode de vie est le bon.

monochrome120

Posté par odin_du_7100 à 23:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 janvier 2008

Histoire de ne pas se targuer dans ses tromperies

<text> que de souvenirs dans notre têtes !</text>
<text> je viens d'en parcourir quelques uns et rien n'est plus facheux de remarquer que l'on a été dans le passé le roi des imbéciles.</text/>
<br />
<text> des images, des vidéos, des données multimédias nous procurent joies et soulagements de pouvoir nous délester de certaines parties de notre vie. <i> J'aimerais effectuer une chapitrage de ma vie ; une structure. </i></text>
<text> j'aime la structure, alors pourquoi pas ?</text>
<parenthèse> c'est intéressant de poser des questions sur votre blog, ou tout autres supports à vos fantaisies ; cela permet au lecteur, donc vous, de rester éveillé face à toutes vos conneries et autres grenouilles volantes</parenthèse>
<br />
<picture>

DSC02221__Custom_

</picture>

Posté par odin_du_7100 à 23:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]

28 novembre 2007

Transcendance et dégénérations

Il existe dans notre perception du monde un nombre étonnant de concepts, tous différents, mais s'entrecroisant à l'infini. Il n'existe pas de notion isolée. Le plus dur alors, c'est réussir à jongler entre tous ces éléments, du mieux que l'on peut. A ceci près que, comble de l'habileté, il est hautement recommandé de mixer ce mélange avec un autre, relevant de la psychologie humaine. Une personne n'en est pas une autre ; la connaissance de ce point est chose important pour manier avec dextérité la Communication.

Et dans la jeunesse perfide de la gastrulation, je trouve que le cerveau est une terrible mécanique. Cette étape de la vie m'émerveille, me fascine ; je suis magnétique et hypnotique. Comment de simples entités comme les cellules s'organisent, sans broncher ni se tromper, appliquant à la lettre le code. Un ordre si pur, une structure tellement parfaite. Idéologie dites-vous ? Et si seulement les humains pouvaient vivre ainsi, sans questions, sans morales. Si seulement nous n'avions pas de sentiments, quel bonheur ce serait...

N'est-ce pas là paradoxal ? Mais après tout, il y en a beaucoup ; des gros, des petits, des méchants, des cachés, et des populaires.
Pourquoi diable vous projeter cette sauce dans la figure ? J'use exagérément de mon pouvoir de transmission pour faire passer un message. Beaucoup d'entre vous, petits salopards, auraient déjà dû me montrer du doigt, sale, enduit de matière nasale visqueuse, parce qu'à force de parler de cerveau, il vous démange.

Où est la frontière entre réalité et arrogance ? J'ose ici m'exprimer librement, car fort de ma position de propriétaire en location, j'en profite. Et mes écrits vous guident : si vous êtes ici, c'est parce que vous l'avez voulu. Je ne sais pas, mais j'imagine mal des terroristes utiliser mon blog comme engin de torture (j'écris si mal que ça ?).

Un fait, est un fait. En parler, si c'est au "je", est-ce de l'arrogance ? Peut-être que se déprécier continuellement est une bonne façon de se faire accepter par la société. Quand un ami vous rappelle un souvenir que vous avez oublié, c'est un manque total de respect, et il est nécessaire, que dis-je, primordial, de faire valoir vos droits en lui collant un pain dans sa gueule...
Que diront-ils ? Les plus faibles et mentalement déficients répondront que cela dépend de la façon de s'exprimer, du fond et de la forme. Ils utilisent alors un argument d'autorité (le langage et ses règles) pour se dé-responsabiliser... Pour éviter d'avoir à se reprocher à eux-même ce manque de réflexion et de recherche sociale. Bon, j'avoue, c'est en excès que je l'utilise (et raison d'être de cette page). Mais je n'aime pas rester en bas de l'échelle ; j'aime la Hauteur.

L'IRONIE, est un outil usé par ceux qui ont compris que les degrés, ce n'est pas qu'une question de température...

Posté par odin_du_7100 à 22:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]